La tôle, de la fabrication à l’utilisation

La tôle est l’un des premiers matériaux de couverture métallique utilisé dans le secteur de la construction. Son invention par H. Palmer remonte à 1829. Il s’agit d’un matériau plat produit à l’aide du laminage. Le produit de départ appelé brame est étiré, puis y est appliquée une forte pression par le passage alterné entre deux rouleaux. Il en résulte des lames fines et uniformes.

Les différents types de tôles

Suivant sa méthode de fabrication, on peut distinguer deux types de tôles. D’un coté, il existe la catégorie de laminage effectué à chaud. L’acier est réchauffé entre 800 et 1200°C, coulé, puis écrasé successivement entre deux rouleaux. Le produit ainsi obtenu atteint une épaisseur de plus de 3 mm, appelé tôle forte, ou moins de 3 mm, ou tôle mince. D’un autre côté, on retrouve la technique de laminage à froid à partir de feuilles d’acier fines. Elle permet d’obtenir uniquement des lames minces.

On distingue également les types de tôle par leur finition. On retrouve ainsi la tôle noire dont les faces ont un fini brut, sans revêtement. Les galvanisés, pour leur part, sont dotés d’un revêtement anticorrosion au niveau de leur deux faces. Enfin, on peut trouver les prélaqués qui présentent une surface anticorrosion comme chez les galvanisés, en-dessus de laquelle on ajoute une/des couches de peinture.

tôle

Le conditionnement

La fabrication de la tôle passe par des techniques artisanales de mise en forme et montage. En fin de processus, il ne reste plus qu’à la présenter sous son format de commercialisation. Cela peut aller de la bobine, aux feuilles prédécoupées en passant par des bandes refendues. Cette diversité donne aux consommateurs un large choix quant à l’utilisation et au stockage de la tôle. L’aspect final du produit a également son importance. Il peut être plane (sans aucun relief), perforé, ondulé, texturé, surfacé, déployé, gaufré ou encore gravé.

Les domaines d’utilisation

Tous les types de tôle d’acier sont conçus à partir de la tôle plane, c’est-à-dire à surface lisse. En travaillant cette base, les possibilités d’usage sont nombreuses : fabrication de mobilier métallique, de portail, de volets, de couverture, gouttière, d’objets de décoration, etc. Sous sa forme perforée, elle peut servir au tri des produits dans l’industrie, à couvrir les sorties d’aération dans les bâtiments, à fabriquer des cloisonnements intérieurs, etc. La tôle perforée est intéressante sur le point de vue esthétique grâce aux différentes formes et motifs de perforation disponibles. La tôle à relief, pour sa part, regroupe différents modèles : surfacée, emboutie, texturée, etc. Grace à leur surface bombée, ces modèles font d’excellents revêtements de sol avec des propriétés antidérapantes. Elles peuvent donc être utilisées pour la fabrication de planchers (bus, train,…), de marchepieds, de marches d’escalier, d’échafaudage, etc. Quant à la version ondulée, elle est célèbre dans le domaine de la toiture. Elle est non seulement facile à poser, mais également favorable à l’écoulement des eaux de pluie. En somme, la tôle dans toutes ses formes peut avoir plusieurs fonctionnalités dans des domaines aussi variés que l’industrie, le bâtiment, le transport, la décoration, etc.

tôle

Les Avantages de la tôle

L’arrivée de l’acier sous forme de plaque dans le secteur du bâtiment a apporté une réelle révolution. En effet, la tôle présente l’avantage d’avoir une densité élevée, ce qui est gage de solidité et de longévité. Votre ouvrage vous durera donc de nombreuses années sans signes d’usure ni déformation. Elle reste pourtant légère, garantissant la facilité de son transport ainsi que de son utilisation. A cela s’ajoutent ses multiples possibilités d’utilisation grâce à la variété disponibles sur le marché : pour la toiture, le sol, les cloisons, les rampes d’escalier, et bien d’autres encore. Enfin, ce matériau ne nécessite qu’un minimum d’entretien. Etant donné que son point faible est la rouille, il suffit d’opter pour une tôle inoxydable ou d’appliquer une peinture spéciale anti rouille.

Les techniques de manipulation

En plus d’être commercialisé sous différents formats, textures et finitions, la tôle offre encore une grande marge de manœuvre quant à son façonnage. La découpe ne nécessite pas d’appareil industriel grâce à sa faible épaisseur. L’idéal serait d’utiliser une scie sauteuse qui apporte de la précision et un fini lisse. Pour ce faire, il importe de bien sécuriser les deux bouts de la plaque à sectionner afin de l’empêcher de bouger lors de l’opération. Des cisailles peuvent également faire l’affaire mais risquent de donner des bords irréguliers. Le cas échéant, il faut passer la bordure avec une ponceuse électrique vibrante. Outre la découpe, il est aussi possible de plier la plaque selon vos besoins. Pour ce faire, la tôle doit être placée entre deux matériaux plats puis fermement serrée à l’aide d’un étau. On fait dépasser la partie à plier, puis on la plie avec un profilé. Quant à l’assemblage, elle peut être effectuée à l’aide de vis et de rivets, sachant que ce matériau est simple à perforer. L’utilisation de bande adhésive double face est également possible. Enfin, vous êtes libres d’appliquer la finition désirée sur votre produit fini.

0 Comment

Leave Comment