Tôles laminées à chaud

Les tôles sont des produits plats tirés des brames par laminage à chaud.
Elles sont caractérisées par le fait que la valeur minimale de la limite élastique et de la résistance à la rupture sont garanties.
Leur aspect de surface peut être noir (brut, non revêtu) ou décapé.
Les applications des tôles laminées à chaud sont la chaudronnerie, la construction métallique, le secteur automobile etc.

Désignation / Qualités des tôles LAC :

Les tôles laminées à chaud sont disponibles en différentes qualités:
S235
S235 JR
S275
S275 JR
S355
Le « S » désignant Acier de construction.

Le nombre qui suit désignant la limite d’élasticité minimale en N/mm².
JR = 27 Joules à + 20 °C
JO = 27 Joules à + 0 °C
J2 = 27 Joules à – 20 °C
K2 = 40 Joules à – 20 °C
La terminologie  » JR  » signifiant l’essai de résistance.

Normes de référence :

Les tôles laminées à chaud sont régies par les normes suivantes :
EN 10025 qui régit les conditions techniques générales de livraison
EN 10029, EN 10051 qui régissent les tolérances dimensionnelles

Formats courants :

Les tôles laminées à chaud sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000
2000 x 4000

Tôles DKP

Les tôles décapées (DKP) sont des tôles laminées à chaud pour lesquelles l’état de surface est décapé avec une finition huilée. Le décapage a pour but d’enlever la calamine formée en surface par immersion dans un bain d’acide.
Ces tôles sont utilisées lorsque les caractéristiques de ductilité sont plus importantes que la résistance.
Les applications des tôles DKP sont la tôlerie, la découpe ou l’emboutissage.

Désignation / Qualités des tôles LAC :

Les tôles DKP sont disponibles en différentes qualités:
DD11
DD12
DD13
DD14

Le « D » désignant Acier pour formage à froid. Le deuxième « D » désignant une tôle laminée à chaud pour formage direct.
Le nombre compris entre 11 et 14 est l’indice d’emboutissage. Plus l’indice augmente, plus la tôle est apte à l’emboutissage.
Les tôles DKP sont généralement proposées en nuances S 235 et S 355.

Normes de référence :

Les tôles DKP sont régies par les normes suivantes :
EN 10111 : qui régit les conditions techniques générales de livraison.
EN 10051 : qui régit les tolérances dimensionnelles.

Formats courants :

Les tôles décapées (DKP) huilées sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000

Tôles à relief

Les tôles à relief sont des tôles laminées à chaud présentant des aspérités superficielles. Il existe deux esthétiques de surface : les tôles larmées et les tôles striées.
Le relief des tôles larmées sont des larmes formant des lignes de bossage disposées de manière discontinue et inclinées à 45°.
Pour les tôles striées. les stries forment une résille de lignes continues dessinant des losanges.
Les tôles à relief présentent l’avantage d’être pratiquement inusable et leur résistance à l’abrasion et aux chocs est excellente.
Du fait de leur propriété antidérapante, ces tôles sont utilisées partout où il y a de la circulation de personnes ou de véhicules sur des surfaces à risque (passerelles, planchers. plate-forme …).

Désignation / Qualité des tôles à relief :

Les tôles à relief sont disponibles en qualité :
S235 JR
Les « S » désignat Acier de construction.
Les nombre qui suit désignant la limite d’élasticité minimale en N/mm²
La terminologie « JR » signifiant l’essai de résistance.
JR = 27 Joules à +20°C

Formats courants :
Les tôles à relief sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000

Tôles acier à haute limite élastique (HLE)

Les Aciers à haute limite d’élasticité se caractérisent par une faible teneur en carbone et en éléments d’alliage, ce qui leur confère d’excellentes propriétés fonctionnelles telles que l’aptitude au formage à froid, profilage, soudage ou au revêtement.
Leur durcissement obtenu par précipitation et affinement de la taille des grains permet d’atteindre de hauts niveaux de résistances mécaniques.
Ils combinent soudabilité améliorée due au très faible niveau de carbone et bonne formabilité.
Leurs caractéristiques mécaniques facilitent le formage sur presses et sur lignes automatisées. Ils se caractérisent de plus par une bonne tenue à la fatigue et à la résistance au choc.
Grâce à leur limite élastique élevée (Re), ils sont particulièrement adaptés lorsqu’une réduction de poids est recherchée, c’est pourquoi ces aciers s’utilisent fréquemment en remplacement des aciers de construction.
Les tôles HLE sont utilisées dans les secteurs automobile, agricole, le levage ou la manutention.

Désignation / Qualités des tôles HLE

Les tôles HLE sont disponibles en différentes qualités :
S355 MC
S420 MC
S500 MC
S700 MC
Le « S » désignant Acier de construction.
Le nombre qui suit désignant la limite d’élasticité minimale de 355 à 700 N/mm².
La terminologie « MC » signifiant laminage thermomécanique.

Normes de référence

Les tôles HLE sont régies par les normes suivantes :
EN 10149.2 : qui régit les tolérances dimensionnelles et de planéité.

Tôles aciers pour découpe laser

Les aciers avec aptitude à la découpe laser sont conçus pour répondre aux exigences rigoureuses en matière de découpe par voie thermique et automatisée. Ils ont été spécialement développés pour assurer une découpe parfaite au laser.
Grâce à leur composition chimique, leur qualité de surface optimisée et leur planéité améliorée, les aciers pour découpe laser offrent des avantages en terme de coûts (la vitesse augmente jusqu’à 40 %, excellente qualité de coupe, découpe à la presse aisément façonnable).
Les aciers avec aptitude laser conviennent à la galvanisation. Leur soudabilité est excellente, quelle que soit la technologie utilisée.

Qualités des tôles aptes à la découpe laser

Les tôles aptes à la découpe laser sont les tôles laminées à chaud présentées précédemment. On y retrouve
Les tôles LAC S235 JR / S275 / S355 J0
Les tôles DKP DD11
Les tôles HLE S355 MC/ S420 MC/ S500 MC/ S700 MC
Pour la signification des désignations, merci de vous référer aux parties précédentes.

Normes de référence

Ces tôles sont régies par les normes suivantes :
EN 10025 : qui régit les aciers de construction
EN 10149 : qui régit les aciers à haute limite élastique (HLE)
EN 10111 : qui régit les aciers formage à froid

Propriétés de surface

Les aciers aptes à la découpe laser possèdent une qualité de surface améliorée qui permet une vitesse de découpe constante et optimale.
La qualité de surface est conforme à la norme
EN 10163-2.

Tolérances dimensionnelles

Tolérances d’épaisseur
Les tolérances d’épaisseur sont conformes à la norme en vigueur pour l’acier concerné.

Les plaques sont des tôles laminées à chaud dont l’épaisseur est supérieure à 16 mm.
Les applications des plaques sont diverses, elles peuvent être utilisées dans la chaudronnerie lourde, construction navale, construction métallique …

Désignation / Qualité des plaques

Les plaques sont disponibles en différentes qualités:
S235
S235 JR
S275
S275 JR
S355
Le « S » désignant Acier de construction.
Le nombre qui suit désignant la valeur minimale de la limite d’élasticité minimale en Re en N/mm².

La terminologie « JR » signifiant l’énergie de rupture en Joules.
JR = 27 Joules à +20°C.
Lorsque la qualité est suivie de  » N « , cela signifie que le laminage est normalisé.
Lorsque la qualité est suivie de « AR », cela signifie que la plaque est brute de laminage.

Normes de référence

Les plaques sont régies par les normes suivantes:
EN 10025 : qui régit les conditions techniques générales de livraison.
EN 10029 : qui régit les tolérances dimensionnelles et les tolérances de planéité.

Formats courants

Le splaques sont disponibles en de nombreux formats dont les princinpaux sont:
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000
2000 x 4000
2000 x 6000
2000 x 12000

Possibilité de parachèvement

Il existe différentes possibilités de parachèvement pour les plaques :
Oxycoupage / découpe plasma
Grenaillage / peinture
Galvanisation

Tôles laminées à froid (LAF)

Les tôles laminées à froid se présentent sous les mêmes formes que les tôles laminées à chaud mais ont une finition différente. En effet, elles sont obtenues par un finissage à froid : généralement un décapage, un laminage à froid, un recuit suivi d’une légère passe de relaminage (Skin Pass).
Elles sont utilisées lorsque des caractéristiques de déformation et de ductilité sont plus Importantes que les caractéristiques de résistance. Ces aciers conviennent également à une large gamme de finition de surface comme la phosphatation, le laquage, l’électrodéposition et servent souvent de support aux aciers revêtus.
Les applications de ces tôles sont le mobilier métallique, les tubes et profils ainsi que la tôlerie et la serrurerie …

Désignation / Qualités des tôles LAF

Les tôles laminées à froid sont disponibles en différentes qualités :
De DC 01 à DC 05.
Le « DC » désignant produit laminé à froid.
Le nombre de 01 à 05 désignant l’indice d’emboutissage (capacité d’une tôle à subir une déformation).
Plus l’indice est élevé, plus la tôle est apte à subir une déformation.
DC 01 : pliage – qualité C (XC)
DC 03 : emboutissage léger – qualité E (XE)
DC 04 : emboutissage profond – qualité ES (XES)
DC 05 : emboutissage extra profond – qualité SES.

Normes de référence

Les tôles laminées à froid sont régies par les normes suivantes :
EN 10130 : qui régit les conditions techniques générales de livraison.
EN 10131 : qui régit les tolérances dimensionnelles et tolérances de planéité.

Formats courants

Les tôles laminées à froid sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000

Aspect de surface

Il existe 2 aspects de surface :
A= Surface propre pouvant comporter quelques défauts. (Cet aspect est le standard).
B= Surface très propre pratiquement sans défaut, pièces visibles.

Finition de surface

Les 4 finitions de surface sont :
b= brillante
g= semi brillante
m= normale (cette finition est le standard)
r= rugueuse

Tôles galvanisées

Les tôles galvanisées sont des tôles laminées à froid revêtues en continu par immersion dans un bain de zinc en fusion.
Les applications de ces tôles sont: le bâtiment, la ventilation, toute application nécessitant une résistance à la corrosion …

Désignation / Qualités des tôles galvanisées

Les tôles galvanisées sont disponibles en
DX 51 +Zxx à DX 54 + Zxx.
La mention « DX » désignant le revêtement en continu par immersion à chaud.
Les nombres de « 51 à 54 » étant l’indice d’emboutissage (capacité d’une tôle à subir une déformation).
Plus l’indice est élevé, plus la tôle est apte à subir cette déformation.
DX 51 : pliage
DX 52 : emboutissage léger
DX 53 : emboutissage profond
DX 54: emboutissage extra profond.
Le « Z » précisant le revêtement au zinc.
Le nombre suivant donne la charge en zinc en grammes pour les deux faces.
Ex : Z275 = 275 g/m² – double face – 137,5 g par face.

Normes de référence

Les tôles galvanisées sont régies par les normes suivantes :
EN 10142 : qui régit les nuances et qualités.
EN 10143 : qui régit les tolérances dimensionnelles et tolérances de planéité.

Formats courants

Les tôles galvanisées sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000
1500 x 4000

Aspect de surface ou fleurage

Il existe 2 aspects de surface :
N = normal
M = Minimisé

Finition de surface

Les 3 finitions de surface sont :
A = Surface normale
B = Surface améliorée par skin pass
C = Surface supérieure par skin pass

Traitement de surface

Les 4 traitements de surface possibles sont :
C = passivation chimique
O = huilage
CO = passivation + huilage
V = état non traité

Tôles électrozinguées (EZ)

Les tôles électrozinguées sont des tôles laminées à froid revêtues de zinc de manière électrolytique.
Le revêtement électrozingué est destine à protéger la tôle d’acier contre la corrosion. Il est recommandé pour toutes les applications liées aux secteurs de l’automobile et de l’industrie générale pour son effet sacrificiel.

Les avantages

Les avantages des aciers électrozingués sont :
-Comportement en emboutissage et profilage supérieur à l’offre standard grâce à l’apport sur ligne d’une couche d’hydroxysulfate de Zinc.
-Qualité des aspects de surface après peinture
(carrosserie. panneaux visibles).
-Maitrise des revêtements au 0.1 micron de 2.5 à 20 microns.
-Toutes les épaisseurs de revêtement sont applicables sur supports LAF et LAC sans modifier les caractéristiques mécaniques initiales.
-Possibilité de revêtement différentiel par face.
Les applications de ces tôles sont : la réalisation de pièces visibles, la grande aptitude à la peinture, serrurerie. tôlerie …

Désignation / Qualités des tôles électrozinguées

Les tôles électrozinguées sont disponibles en DC 01 à DC 05 ZE.
La mention « DC » désignant les produits laminées à froid.
Les nombres de « 01 à 05 » étant l’indice d’emboutissage (capacité d’une tôle à subir une déformation).
Plus l’indice est élevé, plus la tôle est apte à subir cette déformation.
OC 01 : pliage
OC 03 : emboutissage léger
OC 04: emboutissage profond
OC 05: emboutissage extra profond.
Le « ZE  » signifiant le revêtement de zinc par électrolyse.
L’indication 25/25 est l’épaisseur de zinc en µ par face x10.

Normes de référence

Les tôles électrozinguées sont régies par les normes suivantes
EN 10130: qui régit les nuances et qualités des produits plats laminés à froid
EN 10131: qui régit les tolérances dimensionnelles et tolérances de planéité
EN 10152: qui régit les produits plats en acier laminés à froid revêtus de zinc par voie électrolytique pour formage à froid.

Formats courants

Les tôles électrozinguées sont disponibles en format :
1000 x 2000
1250 x 2500
1500 x 3000

Traitement de surface

Les 6 traitements de surface possibles sont :
P = Phosphatation
PC = Phosphatation et chromage
C = Passivation chimique
PCO = Phosphatation + chromatage + huilage
CO = Passivation + huilage
PO = Phosphatation + huilage

Tôles chaudières et appareils à pression

Les aciers pour appareils à pression se distinguent des aciers de construction au carbone et au manganèse par leur haute résistance à la pression à toute température (ambiante, basse ou élevée).
Les nuances d’acier sont caractérisées par une limite d’élasticité m,n,male pouvant aller de minimum 235 N/mm² jusqu’à minimum 460 N/mm² ainsi que par une bonne soudabilité.
La propriété essentielle des aciers pour appareils à pression est leur résistance aux pressions élevées, à différentes températures d’utilisation. Ces aciers présentent une bonne aptitude au soudage et une haute résilience. Ils conviennent au recuit normalisant ou au recuit de détente qui neutralise le durcissement consécutif au soudage.
Ces aciers s’utilisent essentiellement pour la fabrication de chaudières, la tuberie à pression ou à vapeur, les appareils thermiques, les compresseurs et les récupérateurs de chaleur. Ils sont adaptés au formage mécanique et au soudage.

Désignation / Qualité des tôles chaudières

Les qualités standards de ces tôles sont :
P265 GH
P265 S
P 275 NL
P 295 GH
P355 GH
Pour comprendre ces désignations, il faut se référer au descriptif ci-dessous:
Le« P » signifie qu’il s’agit d’un acier pour appareil sous pression.
La valeur qui suit « 265 » désigne la valeur minimale de la limite d’élasticité (RE en N/mm²).
La terminaison vient conditionner l’utilisation :
GH : Température élevée
S : Appareil sous pression simple
NH : Normalisé température élevée
N : Normalisé température ambiante
NL 1 : Normalisé température basse
NL2 : Normalisé température très basse.

Normes de référence

Les normes qui régissent les tôles chaudières sont:
NF EN 10028-2 : pour les tôles chaudières à température élevée.
NF EN 10207 : pour les tôles chaudières à pression simple.
NF EN 10028-3 : pour les tôles chaudières normalisées.

Formats courants

Les formats courants des tôles chaudières sont :
2500 X 1250
3000 X 1500
4000 X 2000
Les épaisseurs courantes sont : de 5 à 50 mm.
Pour connaitre les disponibilités, n’hésitez pas à nous contacter.

Tôles enti corrosion - Type "CORTEN"

Les tôles anti corrosion de type « corten » sont des tôles offrant une résistance améliorée à la corrosion atmosphérique.
Lorsque cet acier est utilisé à l’état brut (sans revêtement) et exposé aux intempéries, une couche très adhérente d’oxyde protecteur se forme à sa surface. Dès stabllisation du phénomène. cette« patine» présente une couleur brun pourpre et un aspect finement grainé.
Cette couche d’oxydation protège le matériau sous-Jacent sur lequel l’oxydation supplémentaire est considérablement retardée.
En cas de rupture de cette patine, le phénomène d’oxydation reprend et génère une nouvelle protection de l’acier.
La différence avec l’acier de construction « standard  » est l’apport d’alliages de cuivre, de chrome et de nickel qui permet d’obtenir un acier résistant aux intempéries. Grâce à sa composition chimique, en cas d’utilisation non protégée, une résistance plus importante survient contre la corrosion atmosphérique en comparaison avec l’acier non allié.
Il est important de noter que sa composition chimique à faible teneur en carbone et sa structure à grains fins lui confèrent une bonne aptitude au soudage par les procédés usuels.
Le champ d’application des tôles anti corrosion est très large : architecture, sculpture, ouvrages d’art, cheminées industrielles, wagons de transport, silos. containers …

Désignation / Qualités des tôles anti corrosion

Les qualités standards de ces tôles sont:
S235 J0 WP
S355 J0 WP
S355 J2 WP
Le« S » signifiant qu’il s’agit d’acier de construction.

La valeur qui suit« 235 » désigne la valeur minimale de la limite d’élasticité (RE en N/mm²).
La mention « J0 » signifie énergie de rupture.
Puis « WP » veut dire que l’acier est résistant à la corrosion atmosphérique.

Normes de référence

Les normes qui régissent les tôles anti corrosion sont :
NF EN 10025-5
NF EN 10155

Formats courants

Les formats courants des tôles anti corrosion sont :
1000 x 2000
1250 x 2500
3000 x 1500
2000 x 4000
Les épaisseurs courantes sont : de 2 à 10 mm.
Pour connaître les disponibilités, n’hésitez pas à cous contacter.

Tôles anti abrasion

Les produits anti abrasion ont la propriété de résister à l’usure par frottement ou impact d’agents extérieurs tel que ciment, sable, cailloux …
Une caractéristique principale de ces aciers est d’offrir une dureté nettement supérieure à de l’acier standard et donc d’augmenter sensiblement la durée de vie des pièces d’usure.
Ce type d’acier est donc utilisé par les clients exigeant une résistance à l’abrasion élevée mais aussi une bonne aptitude à la mise en œuvre (pliage à froid) et une bonne soudabilité.
Les principales applications de ces produits sont : les engins de terrassement, les machines de chargement, camions, machines agricoles, broyeurs, concasseurs, bandes transporteuses …

Désignation / Qualités des tôles anti abrasion

Les tôles anti abrasion sont des produits « à marque », cela signifie que leur appellation diffère selon le producteur.
Par contre, ce nom est en général suivi d’un nombre compris entre 400 et 530 qui désigne l’indice de dureté de la tôle.
L’indice de dureté HB 400 équivaut, à température ambiante, à une résistance comprise entre 360 et 400 HBW.
L’indice de dureté HB 450 équivaut, à température ambiante, à une résistance comprise entre 420 et 480 HBW.
L’indice de dureté HB 500 équivaut, à température ambiante, à une résistance comprise entre 450 et 530 HBW.
L’indice de dureté HB 530 équivaut. à température ambiante, à une résistance comprise entre 490 et 550 HBW.

Normes de référence

Les tôles anti abrasion sont régies par les normes suivantes
EN 10021 : qui régit les conditions générales techniques de livraison.
EN 10029: qui régit les tolérances dimensionnelles et d’épaisseur.

Formats courants

Les formats courants des tôles anti abrasion sont:
1000 X 2000
3000 X 1500
6000 X 2000
6000 X 2500
Les épaisseurs courantes sont : de 4 à 80 mm.
Pour connaître les disponibilités, n’hésitez pas à nous contacter.

Aciers aptes à la galvanisation

Ces aciers sont définis suivant la norme EN 10025-2 et EN 1461.
Les différentes étapes du procédé de galvanisation sont :
1.Dégraissage et décapage de l’acier en le plongeant dans un bain d’acide chlorhydrique
2.Rinçage dans un bain d’eau
3.L’acier ayant un état de surface propre est plongé progressivement dans un bain de zinc à 450°C pendant environ 5 minutes.
L’aptitude à la galvanisation est déterminée essentiellement par la teneur en silicium.

Trois classes sont définies suivant la composition chimique de l’acier.
Elles permettent d’obtenir des épaisseurs de zinc différentes de 80 à 120 microns environs.
L’aspect varie
Classe 1 : brillant avec fleurage
Classe 2 : moins brillant
Classe 3 : plus mat.

Parachèvement des produits plats

Il existe diverses possibilités de parachèvement telles que la découpe laser, la peinture, le grenaillage …
Pour cela, n’hésitez pas à contacter directement le service commercial afin de connaître les disponibilités.

Allongement (A %) :
L’allongement à la rupture ou allongement % définit la capacité d’un matériau à s’allonger avant de rompre lorsqu’il est sollicité en traction.

Calamine:
Pellicule d’oxyde de fer qui se forme à la surface des barres ou des tôles au cours du laminage à chaud.
Après refroidissement, la calamine se détache plus ou moins sous la forme de minces écailles.

Ductilité :
C’est l’aptitude d’un matériau à se déformer sans se fissurer avant de rompre (= malléabilité).

Dureté:
La dureté d’un métal est sa capacité à résister à une déformation. On la détermine au moyen d’essais normalisés (Brinell, Meyer, Vlckers. Rockwell) en mesurant sur la profondeur, le diamètre ou autre paramètre de l’empreinte faite par un poinçon.

Limite élastique (Rp) :
Propriété d’un corps de revenir à sa géométrie initiale après avoir été soumis à l’action de force(s) extérieure(s) ayant engendré une déformation non permanente et donc réversible appelée déformation élastique.

Normalisation :
C’est le résultat de la transformation thermique (chauffage) suivi d’un refroidissement jusqu’à température ambiante. Elle restitue les qualités initiales de l’acier.

Passivation :
C’est le résultat de la transformation d’une surface en cours de corrosion en une surface inactive par la formation d’une couche isolante d’oxyde.
Résistance à la traction (Rm) :
C’est la phase suivante de la limite élastique, l’éprouvette se déforme uniformément et de manière irréversible, au-delà de cette limite on atteint la rupture.

Résilience :
Energie rapportée à l’unité de surface, absorbée par la rupture sur un mouton pendule d’une éprouvette entaillé en son milieu et reposant sur deux appuis. Elle est exprimée en joule par centimètre carré et symbolisée KVC ou KCU, selon type d’éprouvette utilisée.

0 Comment

Leave Comment