Les produits sidérurgiques

Qu’est-ce que la sidérurgie ?

Le mot « sidérurgie » vient du grec « sideros », le fer, et « ergon », travail. Le fer se trouve en bonne quantité dans l’acier, que l’on qualifie donc de matériau ferreux. Ce que l’on appelle sidérurgie, c’est le travail de l’acier.

L’acier est un alliage obtenu grâce à la fusion de matières premières naturelles, soit venues du sol, soit recyclées. Il existe trois grandes catégories d’aciers : les aciers non alliés, les plus utilisés dans la construction (bâtiment, construction navale…); les aciers faiblement alliés ; enfin, les aciers fortement alliés. Les premiers se retrouvent plutôt dans le BTP, les deuxièmes se caractérisent par leur forte résistance, tandis que les troisièmes regroupent les aciers inoxydables.

La sidérurgie est le symbole même de l’industrie lourde. Elle a fait la richesse des produits européens tout au long du XXe siècle, et a constitué en quelque sorte le nerf de la guerre. Elle a perdu son importance dans la deuxième moitié du XXe siècle compte tenu de la fabrication de nouvelles armes et de la concurrence de la Chine en la matière.

A quoi sert l’acier ?

L’acier est employé dans un grand nombre de constructions et d’objets, même de la vie quotidienne. Les bâtiments, les ponts, les navires, les armes… mais aussi les boîtes de conserve, les plats, les casseroles, les cannettes… Tous ces produits contiennent de l’acier, et sont donc des produits finis de l’industrie sidérurgique. L’acier est omniprésent dans notre vie quotidienne, et sa production est croissante. Cependant, cette production ne se fait pas au profit des pays occidentaux, mais surtout de la Chine, qui se trouve être la principe concurrente de l’Europe et des Etats-Unis dans le domaine de la production d’acier.

Produits sidérurgiques coupe

Une grande variété de produits sidérurgiques

Taille, dimensions, qualité de l’acier, nuances… Tout cela définit la nature de chaque produit sidérurgique. Ces produits existent en grand nombre, et on peut les classer en trois catégories : les produits plats, les produits longs et les autres produits. Tout dépend de la forme qu’ils prennent et de l’usage auquel ils sont destinés.

Les produits plats

Les produits plats présentent une surface lisse, sauf exception, comme pour les tôles qui, tout en appartenant à la famille des produits plats, présentent des creux et ondulations. Les produits plats se divisent eux-mêmes en sous-familles : les produits laminés et les produits à revêtement métallique.

Les produits laminés à chaud connaissent quatre étapes dans leur processus de fabrication. Il y a d’abord le réchauffage, suivi du dégrossissage, puis des finisseurs et enfin du refroidissement. Les produits laminés permettent d’obtenir des plaques, des ronds, des carrés, ou encore des bobines. Les produits laminés à froid sont au départ des produits laminés à chaud sur lesquels on a apporté du laminage à froid afin de leur donner une géométrie particulière. En plus de ces deux types de produits, on trouve aussi dans les produits plats les produits revêtus par trempe à chaud, les produits revêtus par electrolyse, et les produits à revêtement organique.

Tous ces produits servent à la construction navale, à l’automobile, à l’électroménager, à la chaudronnerie, à l’ouvrage d’art…

Produits sidérurgiques sourdure

Les produits longs

Les produits longs concernent les barres, les profilés et les produits tréfilés. Cela regroupe les rails de chemin de fer, les barres, les carrés, les ronds… Les produits longs sont utilisés dans le bâtiment.

Parmi les produits longs, on distingue les produits blancs, les produits crénelés, ou encore les produits tubulaires.

Le fil machine est un produit laminé à chaud, disposé en couronne à spires. Les barres obtenues à chaud sont, à la différence du fil machine, livrées en barres droites et jamais en couronnes. Elles peuvent être rondes, carrées, plates, hexagonales…

Les autres produits de la sidérurgie

Les produits sidérurgiques peuvent être fabriqués autrement que par le laminage. Cela permet d’obtenir des produits finis d’un plus grand nombre.

Les pièces forgées et les pièces estampées sont obtenues par le formage de l’acier. Les pièces moulées se fabriquent grâce à de l’acier liquide solidifié, ce qui leur permet d’acquérir leur forme définitive. Les pièces frittées et les pièces de pleine densité sont les moins courantes.

0 Comment

Leave Comment